48 hours for urban agriculture, top time!

From 05/04/2019 to 05/05/2019

This weekend is the 48 hours of urban agriculture in Nice and Marseille !

On May 04 and 05, everyone in the streets of Nice and Marseille to celebrate urban agriculture !

This weekend will be an opportunity to (re)discover the actors of your territory, the (un)known corners and nooks and crannies of our cities, the thousand and one urban agriculture projects that abound around your home, but also to participate in many events, workshops, conferences, festive and culinary activities, and even to green your streets!

In Marseille, the Cité de l'agriculture coordinates the event, find all the information on the dedicated page of the 48h urban agriculture website or on their facebook page.

In Nice, the association Potager en ville is in charge, to find out more, go to the dedicated page of the 48h urban agriculture website or on their facebook page.

Aren't you around this weekend ? Don't panic ! The 48 hours of urban agriculture is everywhere in France !

→ Find out more about the program & register on : www.les48h.fr

Balade urbaine Au fil du Las (Toulon)

Randonnée urbaine pour le grand public au fil du Las, fleuve côtier du territoire métropolitain de Toulon.

Cette randonnée urbaine « nature en ville et climat » organisé par le guide local de l’association du Bureau des Guides du GR 2013, Paul-Hervé LAVESSIERE, s’est tenue le mercredi 12 septembre dernier. Cette randonnée n’a pas réuni autant de personne que prévu malgré un nombre d’inscrit intéressant. Au total 6 personnes ont parcouru le Las, fleuve de la Métropole de Toulon-Provence Méditerranée dans une approche guidée sur les infrastructures vertes et bleues.

La balade consiste en une remontée du Las, fleuve côtier et élément hautement structurant du territoire métropolitain, le long de son tracé historique en partant du Palais des Sports de Toulon jusqu’au Revest-les-Eaux, en passant notamment par le point précis où le Las rejoint la rivière neuve (au Jardin du Las), de la ville dense au village perché, à travers résidences, pavillons avec jardins, parcs publics et petits hameaux.

Les marcheurs se sont notamment intéressé au rôle du végétal dans la ville, de l’herbe entre les pavés aux grands arbres d’ornement en passant par les ripisylves du Las, de la biodiversité ordinaire et spontanée aux jardins plantés plus ou moins anciens – et évidemment à l’hydrographie, très riche dans ce secteur (Las historique, Rivière neuve, Las amont (sauvage), source et béal Saint Antoine, béal Barbasse, la « salle verte », barrage de Dardennes…).

Une attention particulière a porté sur la question de l’ombre et de la fraîcheur : la coulée verte (ancienne voie ferrée des poudreries devenue parc linéaire en grande partie ombragé), les ruelles resserrées des centres villageois, les chemins de traverse (chemin du Béal, chemin de la Gardanne), les parcs.

La journée a été sous le signe des cheminements doux, les « chemins des écoliers », ces continuités constituent des éléments pour une « trame verte piétonne » métropolitaine.