Urban walk: The green ZUP of Encagnane

From 06/03/2018 to 06/03/2018

An original hike around the A8/A51 interchange to talk...nature.

On Sunday, June 03, you are invited to Encagnane to discover the green ZUP of Encagnane, the ZAC of Jas-de-Bouffan or the banks of the Arc. The 2013 GR Guides Office invites you to explore the diversity of city-nature relations in these growth zones of Aix-en-Provence around the A8/A51 interchange.

This urban hike is part of the development of "Nature in the city and climate" itinerancy. By transposing the practice of hiking in metropolitan areas, the objective is to raise public awareness of the semi-natural/natural urban areas encountered and their different functions in the face of climate change (see the Actions tab of the site).

Practical modalities of urban hiking :

-Sunday 03 June full day

-Place and time of upcoming meetings on the Guides Office website

-Mandatory registration on the website of the 2013 RG Guides Office 

-Price: 5€/10€ per person

(Bring good shoes, sun/rain protection, water and picnic)

For more information, please contact the 2013 GR Guide Office.

Balade urbaine Au fil du Las (Toulon)

Randonnée urbaine pour le grand public au fil du Las, fleuve côtier du territoire métropolitain de Toulon.

Cette randonnée urbaine « nature en ville et climat » organisé par le guide local de l’association du Bureau des Guides du GR 2013, Paul-Hervé LAVESSIERE, s’est tenue le mercredi 12 septembre dernier. Cette randonnée n’a pas réuni autant de personne que prévu malgré un nombre d’inscrit intéressant. Au total 6 personnes ont parcouru le Las, fleuve de la Métropole de Toulon-Provence Méditerranée dans une approche guidée sur les infrastructures vertes et bleues.

La balade consiste en une remontée du Las, fleuve côtier et élément hautement structurant du territoire métropolitain, le long de son tracé historique en partant du Palais des Sports de Toulon jusqu’au Revest-les-Eaux, en passant notamment par le point précis où le Las rejoint la rivière neuve (au Jardin du Las), de la ville dense au village perché, à travers résidences, pavillons avec jardins, parcs publics et petits hameaux.

Les marcheurs se sont notamment intéressé au rôle du végétal dans la ville, de l’herbe entre les pavés aux grands arbres d’ornement en passant par les ripisylves du Las, de la biodiversité ordinaire et spontanée aux jardins plantés plus ou moins anciens – et évidemment à l’hydrographie, très riche dans ce secteur (Las historique, Rivière neuve, Las amont (sauvage), source et béal Saint Antoine, béal Barbasse, la « salle verte », barrage de Dardennes…).

Une attention particulière a porté sur la question de l’ombre et de la fraîcheur : la coulée verte (ancienne voie ferrée des poudreries devenue parc linéaire en grande partie ombragé), les ruelles resserrées des centres villageois, les chemins de traverse (chemin du Béal, chemin de la Gardanne), les parcs.

La journée a été sous le signe des cheminements doux, les « chemins des écoliers », ces continuités constituent des éléments pour une « trame verte piétonne » métropolitaine.